Un exemple de cuisine zen

Atelier BASE : Le zen et l’art de cuisiner ( 26 février à Paris 18e )

Le shôjin ryôri, cuisine végétarienne, introduite au Japon au XIIe siècle, honore les saveurs naturelles. Shôjin est un mot du vocabulaire bouddhique signifiant « s’éloigner des distractions, purifier son corps ». Au fil du temps, cette modeste collation, servie dans les monastères zen, s’est inscrite au rang d’art culinaire. En fonction des saisons et des produits locaux, cette cuisine, suivant le précepte bouddhique de ne tuer aucun animal, met l’accent sur l’harmonieuse combinaison des couleurs mais aussi des goûts et des textures. Elle reflète un dialogue constant entre le corps, les aliments et la nature. La présentation des plats s’apparente à un paysage. « La nourriture doit séduire l’œil comme le ferait une peinture ou une fleur, de même elle doit épandre un parfum qui n’assaille pas l’odorat, mais qui est subtil et difficile à identifier. Si la vue et l’odorat ne sont pas charmés, le mets, aux yeux de tout Japonais qui se respecte, n’est pas bon. Le Japonais n’ingurgite pas un aliment, il se livre à une véritable expérience des sens. Pour cela, il lui faut un haut degré de concentration et toute l’importance de la cérémonie du thé dépend de cette attitude psychologique. » (Jean-Luc Toula-Breysse, Le Zen, Que sais-je ? PUF, 2008).

Une conférence et une rencontre le 26 février 2017 après-midi à Paris XVIIIe

Dans la tradition zen, l’alimentation est une voie : Comment en mangeant, comment en préparant à manger peut-on développer une joie, une bienveillance et une intelligence respectueuse de la vie ?

Cette tradition du bouddhisme zen s’appuie sur trois principes essentiels :

    • La non-violence, le premier précepte bouddhiste : Aucun produit d’origine animal n’est utilisé dans cette cuisine.
    • L’harmonie, héritée des principes diététiques chinois. Dans une même assiette, les saveurs et les couleurs se répondent les uns les autres et permettent d’apprécier chaque aliment.
    • La simplicité qui fait l’âme japonaise. Nul besoin d’une cuisine complexe et élaborée pour qu’elle soit saine et bonne!

Dans le cadre du programme BASE (Paris, 2017), le groupe Patience et douceur propose une conférence-rencontre ouverte à toute personne intéressée par le choix d’une alimentation respectueuse de la vie, ou tout simplement curieux de découvrir une autre forme de cuisine.

Un petit goûter zen sera prévu à l’occasion de cette conférence!

À noter qu’un atelier pratique de cuisine sera proposé le 23 avril prochain à Paris.

Les intervenants

La conférence sera donnée par Éric Rommeluère, enseignant dans la tradition zen.

Éric anime régulièrement des ateliers de cuisine végétarienne (ou plus exactement végétalienne) en adaptant les principes de la cuisine des temples zen à nos produits locaux. Il accompagne volontiers les personnes intéressées par la transition alimentaire.

Rommeluère Champboisé (2015)

Élodie Vieille-Blanchard, présidente de l’Association Végétarienne de France, sera également présente, et évoquera les différentes approches du végétarisme.

Informations pratiques

Lieu : Atelier Papillon, 80 rue Philippe de Girard 75018 Paris. Métro Marx Dormoy.

Les horaires : de 14 h 30 à 17 h 30. Nous vous remercions d’arriver à 14 h 15, l’atelier débute à l’heure précise.

Participation consciente : Nous faisons le choix d’un autre modèle économique fondé sur la conscience et l’écoute. Nous ne fixons donc pas de participation financière pour cette conférence. Nous invitons chaque personne à donner ce qui lui semble juste en tenant compte à la fois de ses besoins et de ceux de la communauté BASE. Les contributions offertes doivent permettre de couvrir les frais de la conférence, les enseignements offerts et l’ensemble du travail réalisé.

À lire : Cultiver la générosité, un texte de Yanai Postelnik sur la signification du don dans le bouddhisme (sur le site de l’association Terre d’Éveil).

Renseignements complémentaires : 02 43 28 87 17 ou par courrier électronique.

S’inscrire en ligne

Vous pouvez vous inscrire en ligne en remplissant le formulaire ci-dessous.

Attention : le nombre de places est limité.

Votre prénom (obligatoire)
Votre nom (obligatoire)
Courrier électronique (obligatoire)
Téléphone (facultatif)
Un message peut-être ?
Je m'inscris à l'atelier BASE du dimanche 26 février 2017 (cochez la case)

Nous vous remercions de recopier les quatre chiffres et/ou lettres ci-dessous (il s'agit d'une protection contre le spam automatisé).

captcha


Photographie : Lin Judy, shōjin ryōri, temple de Tentokuin, 2011. Licence Creative Commons (photographie originale).

Post Author: Base

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *